Aux urnes, jeunes citoyens ! Votez pour notre Union !

En quarante ans, jamais la participation aux élections européennes n’a dépassé les 60%. Cette année, seuls 21% des 18-24 ans et 28% des 25-34 ans prévoient d’aller voter le 26 mai prochain1. Ces chiffres sont édifiants ! Le scrutin européen ne passionne pas, et en particulier les jeunes Français qui ne sont qu’une trop faible minorité à prévoir de se déplacer aux urnes.

 

Et pourtant, les élections européennes sont cruciales pour l’avenir de notre continent. Climat, écologie, emploi, économie, migration des peuples, santé, éducation, agriculture, numérique, législation sont autant de thématiques pour lesquelles le rôle de l’Union européenne est fondamental pour aujourd’hui et les années à venir.

 

Bien qu’imparfaite et peut-être trop discrète, l’Union européenne est néanmoins une organisation politique unique œuvrant depuis les tréfonds de sa création pour nous garantir la paix avant tout. Aussi bénéficions-nous d’un climat politique apaisédepuis plus de 70 ans qui fait de notre territoire européen une partie du monde où les jeunes générations n’ont pas connu la guerre, où nous avons la chance de vivre ensemble, mêlant nos différences de cultures, de religions, de convictions politiques, de couleurs de peau, d’orientations sexuelles, et où nous sommes libres de circuler.

 

Seulement, cette stabilité est aujourd’hui menacée par la montée des extrêmes misant sur les inégalités sociales et les peurs infondées pour mieux nous diviser, tentant de nous faire croire que l’immigration est la racine de tous nos maux. Aussi, un grand défi s’impose aux citoyens européens, et tout particulièrement aux jeunes : s’investir dans l’avenir de notre continent. Car c’est en construisant une identité commune fondée sur une vision partagéede l’avenir que nous pourrons progresser sur la voie de la prospérité, de la liberté et de la paix.

 

I commit to #StepUp4Europe

Jeune Chambre Economique de Paris

Territoire de contrastes du fait du vieil âge de notre continent et de la diversité de ses populations, il est vrai que les challenges auxquels sont confrontés l’Europe et ses habitants sont de taille :

  • promouvoir le respect des valeurs européennes et des droits fondamentaux ;
  • augmenter la participation politique des jeunes ;
  • renforcer la conscience européenne et construire une identité européenne ;
  • soutenir la mise en œuvre des objectifs de développement durable définis par l’ONU, et de l’Accord de Paris sur le climat ;
  • créer de meilleures conditions pour les entrepreneurs et favoriser l’esprit d’entreprise ;
  • renforcer la compétitivité des entreprises européennes dans le monde, notamment en s’imposant comme un pourvoyeur d’acteurs de référence dans l’univers de la dataet de l’intelligence artificielle ;
  • promouvoir une Europe plus forte dans l’économie mondiale ;
  • lutter contre le chômage, notamment celui des jeunes ;
  • développer une politique de migration et d’asile cohérente.

 

Si elle montre sa belle force de caractère dans la résolution du Brexit2, la préservation de nos droits fondamentaux face aux GAFAM, la lutte contre les puissances économiques américaine et chinoise ainsi que face aux enjeux que soulève la révolution numérique, l’Europe ne puise sa force que dans la confiance que lui accordent ses concitoyens et dans la participation de ces derniers à sa gouvernance.

 

Les élections de dimanche prochain ne vont pas uniquement servir à élire nos députés mais aussi à élire le (la) prochain(e) président(e) de la Commission européenne qui sera nommé(e) par la première famille politique européenne, définie par les votes de millions d’Européens. Nous nous trouvons doncà un moment décisif, pour ne pas dire crucial. Il ne faut pas laisser les autres voter à notre place mais faire entendre notre propre voix. Saisissons cette opportunité ce dimanche car il s’agira du seul appel au vote de l’année 2019 !

 

De la réduction de notre consommation d’énergie à la garantie d’une filière agroalimentaire responsable, en passant par la définition de réglementations justes et propices à un développement économique mêlant performance de nos entreprises et baisse du chômage, seul notre vote peut influencer les décisions prises au sein du Parlement européen. Ne pas voter, c’est se résoudre à rester silencieux à un moment clé, c’est annihiler le principe même de la démocratie pour lequel tant de gens ont combattu et ont payé de leur viepour l’obtenir.

 

Alors, ensemble, jeunes citoyens qui croyons en la possibilité d’un avenir meilleur, soyons actifs, maîtres de notre destin commun, agissons pour l’Europe et osons parler pour nos opinions politiques. Dimanche 26 mai, votons !

Les cosignataires de la tribune

AEGEE-Paris, Citizen-Ship, Jeune Chambre Économique de Paris,
Jeunes Européens-Universités de Paris, Maison de l’Europe de Paris, Les Vendredis de la Colline

1​ ​: Selon l’étude​ ​Le Français et les élections européennes​ menée du 12 au 14 mai 2019 par Elabe pour BFM TV auprès d’un échantillon de 2002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

2​ ​: Brexit : sortie du Royaume Uni de l’Union européenne.

3​ ​: GAFAM : ensemble des entreprises américaines Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft.